AccueilPassion animaleCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La vraie histoire de Balto

Aller en bas 
AuteurMessage
Gibidoune
Administrateur
Administrateur
avatar

Messages : 111
Date d'inscription : 16/07/2009
Age : 36
Localisation : Plaisance

MessageSujet: La vraie histoire de Balto   Dim 26 Juil - 18:40

Presque tout le monde connais le film d’animation de Disney à propos d’un chien loup nommé Balto. Mais Balto a-t-il vraiment existé? La réponse est oui. La vraie histoire est cependant légèrement différente.

Avant de vous parler de Balto, et des autres chiens de cette histoire, je dois vous parler de son éleveur, dresseur et propriétaire Leonhard Seppala. À l’époque, c’était l’un des meilleurs éleveurs et dresseurs de chien d’attelage de la région. C’est lui qui a élevé Balto ainsi que Togo, un autre chien célèbre de la course au sérum.

Le chien préféré de Seppala était Togo et il considérait Balto comme un chien « bas de gamme », il n’avait pas, selon lui, l’étoffe d’un chien de course. Il était trop carré et trop gros selon ses standards. Il fut donc castré à l’âge de 6 mois. Balto fut donc utilisé comme chien de trait pour la compagnie minière de la région. Avant la course au sérum, Balto n’avait jamais été le chien meneur d’un attelage.


Photo de Balto


La course au sérum

Cette histoire commence à Nome en Alaska. En décembre 1924. Des cas de diphtéries se présentent, mais sont mal diagnostiqué. Quatre jeunes Inuits meurent ce mois là. Le 20 et 21 janvier 1925, 3 cas de diphtérie se présentent, un jeune garçon et une fillette meurent. Malheureusement l’hôpital ne possède que des doses de sérum qui sont passé la date d’échéance. À tout hasard, les médecins ont quand même essayé d’administrer des doses de ce sérum, mais sans aucun effet.

Donc le 22 janvier un télégramme est envoyé pour informer les villes majeures de l’Alaska et de la santé publique de Washington de la situation. Le 24 janviers, 2 autres enfants meurent et 20 nouveaux cas de diphtéries sont diagnostiqués. La ville de Nome se renseigne pour savoir si des avions pourraient apporter le sérum de la vile de Nenana. Mais les avions ne sont pas capables de voler dans ce froid et il n’y a pas de pilotes assez expérimentés pour effectuer le trajet. Un relais de traîneau a chien est donc mis sur pied pour aller chercher le médicament. Seppala est donc averti et il commence à entraîner 20 de ses chiens, dont Togo. Au début le relais consistait en 2 équipes de chiens pour effectuer tout le trajet.

Le 26 janvier, un chef chirurgien de l’hôpital d’Anchorage entend parler de la situation de Nome et fait envoyer 30 doses de sérum anti-diphtérique par train a Nenana (les rails ne vont malheureusement pas plus loin).

Le lendemain, la première équipe de chiens de traîneau du relais prend possession du sérum. La fameuse course au sérum commence. En tout, du 28 au 30 janvier, 13 équipes de chiens et leurs conducteurs se voient remettre le sérum pour l’acheminer le plus rapidement possible vers Nome. Le 30 janvier il y a un autre décès et on recense en tout 27 cas. On assigne donc plus de conducteurs de chiens de traîneau pour la dernière moitié du parcourt pour accélérer les choses.

Le 31 janvier, 4 autres conducteurs ont la tache de relayer le sérum au conducteur suivant, dont le dernier de cette journée est Seppala avec son chien de tête Togo. Seppala est parti de Nome le 27 janvier pour se rendre au point d’échange du sérum le 31 décembre à Shaktoolik, un parcourt de 274 kilomètres. Et il a conduit le sérum de Shaktoolik jusqu’à Golovin, parcourant 146 kilomètres. En tout Seppala et Togo ont parcouru 420 kilomètres, cinq fois la distance parcourut par les autres équipes. En une seule journée ils ont réussi à parcourir 135 kilomètres, ce qui fait d’eux l’équipe la plus rapide de tous, et Togo était à l’époque âgé de 12 ans. Et la route du retour avec le sérum s’est fait en plein blizzard.


Photo de Seppala et Togo

Le 28 janvier, à Nome le nombre de cas est monté à 28, et il y a seulement 30 doses de sérum en route. Seppala donne le sérum a un conducteur nommé Charlie Olsen qui le donne ensuite à Gunnar Kaasen dans la ville de Bluff. Cet homme conduisait l’attelage dont Balto était le chien de tête pour la première fois. Au moment de partir avec le sérum, le blizzard était déchaîné. La visibilité était vraiment pauvre, par moment Kaasen ne voiyait plus les chiens attelés le plus près du traîneau.

Il devait remettre le sérum à un autre conducteur dans la ville de Solomon, mais dans le Blizzard il avait dépassé la ville d’environ 3,2 km. Il décida alors de continuer vers le prochain relais, car revenir sur ses pas ferait perdre un temps précieux. Entre Solomon et Point Safety le traîneau est renversé par une forte bourrasque de vent et le sérum est perdu dans la neige. Kaasen la cherche avec ses mains nues, se faisant de sérieuses engelures aux mains. Une fois le sérum retrouvé il continue sa route vers Point Safety pour remettre le sérum au dernier conducteur.

Kaasen arrive avec beaucoup d’avance et le prochain conducteur dort toujours. Kaasen se dit que le temps de le réveiller et d’atteler les chiens serait trop long alors il prend juste le temps de réchauffer un peu le sérum et il continue sa route vers Nome. Par moment Kaasen n’y voyais plus rien et c’est Balto, qui avec son instinct, guidait l’attelage. En plus en cette saison, les nuits étaient plutôt longues, alors la plupart des conducteurs d’attelage ont conduits dans le noir. Balto et Kaasen sont arrivés à Nome le 2 février 1925 à 5h30. Le conducteur est descendu du traîneau, s’est rendu devant Balto et y a perdu connaissance après avoir dit les mots suivants « damn fine dog » qui veux dire sacré bon chien.


Photo de Balto et son équipe après leur arrivé à Nome


Balto et Gunnar Kaasen après la course au sérum



Suite à la course

Après la course au sérum, Kaasen a affirmé que Balto était un chien discipliné, intelligent et qu’il avait assurément sauvé la vie de l’attelage de nombreuse fois. À la fin de février Kaasen se fait offrir d’amener Balto et tout l’attelage aux Etats-Unis pour le tournage d’un film. Seppala, le propriétaire de Balto est trop content de se débarrasser ainsi de Balto, car il trouvait que Balto recevais trop de mérite et que tout le monde oubliait Togo. Alors il laisse Kaasen amener Balto.

Après le film, Balto, les autres chiens de l’attelage et Kaasen font une tournée, le 16 décembre 1926, une statue de Balto est érigée à New-York. Seppala qui voit encore Balto s’approprier tout le mérite de la course au sérum, fait revenir Kaasen en Alaska et fait lui-même une tournée aux États-Unis. Kaasen retourne donc en Alaska et il laisse l’équipe de chien au promoteur du film et de la tournée. Enfin Seppala et Togo reçoivent les honneurs.



Statue de Balto à New-York.

Ce dernier revend tous les chiens à Sam Houston, le propriétaire d’un musée à un sou. Les animaux sont hébergés dans des conditions exécrables, attachés à leur harnais, négligés et abusés pendant plusieurs mois. Georges Kimble entend parler de ce musée et va voir ce fameux Balto. Devant ce triste spectacle il fait une levée de fond et amasse de l’argent pour sortir Balto de là. En 2 semaine il récolte 2000$ (une grosse somme à l’époque) et achète tous les chiens.

Il les conduit à leur dernière demeure, le zoo de Cleveland Brookside. Les chiens y ont passé le reste de leur vie, Balto fut euthanasié le 14 mars 1933. Le corps de Balto fut empaillé et est toujours exposé au musée d’histoire naturelle de Cleveland. Sa belle fourrure noire est devenue brune au fil des années à cause de la forte exposition à la lumière.

Pour ce qui est de Togo, il a été euthanasié en 1929 alors qu’il était très vieux et sur le point de mourir de vieillesse.


Photo de Togo

Kilométrage total de la course au sérum : 1 085 km
Temps total : 5 jours et demi et ce en grande majorité dans la noirceur.



Références :
Musée d’histoire naturelle de Cleaveland http://www.cmnh.org/site/AtTheMuseum/OnExhibit/PermanentExhibits/Balto.aspx
www.workingdogweb.com
http://www.baltostruestory.com
http://en.wikipedia.org/wiki/Balto
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gibidoune.deviantart.com/
Malinia
Nouveau
Nouveau
avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 31/07/2009
Age : 35
Localisation : Québec, Canada

MessageSujet: Re: La vraie histoire de Balto   Lun 28 Sep - 9:56

Wow! Vraiment intéressant cet article!

Comme ça Balto n'était pas un chien loup? Je me demande pourquoi dans les films ils aiment à toujours changer la vérité...

Vraiment ces chiens et les conducteurs d'attelages étaient vraiment courageux!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gibidoune
Administrateur
Administrateur
avatar

Messages : 111
Date d'inscription : 16/07/2009
Age : 36
Localisation : Plaisance

MessageSujet: Re: La vraie histoire de Balto   Lun 28 Sep - 10:52

Mais le vrai Balto était comme celui du film de Disney, mal aimé, jugé et rejetés de tous avant cette fameuse course au sérum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gibidoune.deviantart.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La vraie histoire de Balto   

Revenir en haut Aller en bas
 
La vraie histoire de Balto
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les mammifères :: Le chien :: Connaissances du chien-
Sauter vers: